Untitled

Allumage  Injection / Carburation

1) Allumage + injection

De plus en plus de voitures sportives sont dotées de gestion électronique intégrale.
Un boitier placé le plus souvent dans le tableau de bord gère l'injection d'essence et l'allumage.
L'électronique permet une gestion améliorée de ses deux modules grâce à sa rapidité de réaction et donc sa précision, mais aussi dans la variété des paramètres pris en compte.
Par exemple la gestion Bosh Motronic prend en compte environ une dizaines de facteurs (avance à l'allumage, quantité d'air, température moteur, régime moteur.....)

Le changement du module pour l'injection et l'allumage est souvent effectué grâce à la modification du calculateur : remplaçant l'eprom (puce) d'origine par une version Tuning ou compétition. Vous pouvez également changer le boîtier d’origine par une version compétition type « Sybèle » ou autre vous permettant de définir tous les paramètres par ordinateur (durée d’injection…..) et supprimer le débitmètre d’air (forte perte de charge). Ces boîtiers sont impérativement utilisé dans le cadre de kit papillons.
Alors que la version de série privilégie l'économie d'essence et le fonctionnement avec tout type de carburant, la version "course" privilégie les performances en modifiant les paramètres du mélange et beaucoup d'autres.
Vendu par de nombreux accessoiristes vous trouverez des puces pour 200€. Le gain peut être supérieur à 5 % pour les atmosphériques mais guère plus.
En ce qui concerne les boîtiers compétition orientez vous plutôt vers les budget de 1000€.
Pour les véhicules moins perfectionnés ou plus protégés contre les modifications de puces, les préparateurs ont trouvé une alternative en employant un boîtier intermédiaire.
Ce boîtier trompe le calculateur d'origine en modifiant les données reçues par ce dernier. (Très utilisé dans le cas des TDI et autres injection directe).


 

2) Carburation.

Non non, le Carbu c’est pas fini !
L’injection d’origine à beau être multipoint, elle est souvent bridée par un débitmètre et un seul papillon pour 4 cylindres.
Comme vous avez pu le découvrir plus haut, il existe des kits papillons + boîtiers spécifiques, cependant le budget de l’ensemble dépasse souvent allègrement les 1500€. Alors à chacun son budget et là les carbus refont leur apparition.

Weber pour le plus connu, qui a équipé les Gordini et autre Rallye, régale toujours autant leur possesseur. Il est clair que leur utilisation routière est fastidieuse : déréglage, conso délirante, mais les perfs dans l’utilisation Racing restent toujours au rendez vous.

Selon la cylindrée de votre moteur et le régime max que vous lui souhaitez, choisissez votre carburateur en conséquence : du diamètre 40 au 50 ! Grosso modo, de 1.3 au 1.8 le Weber 40 fait l’affaire et à partir de 1.9 le 45 ou le 48 sont les plus souvent utilisés. Les réglages sont multiples : diamètre de buses, des gicleurs, pompes de reprise…

Le tout est de trouver les pipes d’admissions associées pour votre moteur et la pompe à essence qui va bien ! ainsi qu’un vieux mécano passionné par l’affaire, car les réglages risquent d’être long !